Infos cultures : Maïs

Les maladies du Maïs

Anthracnose

Cette maladie est favorisée par des températures élevées et un taux d’humidité important. Elle est plus généralement observée dans le Sud-Ouest de la France.

1. Quels sont les symptômes ?

Les symptômes de l’anthracnose sont la pouriture de la tige (apparition de strie noires qui pourrissent en se développant), des brûlures des feuilles (les nœuds de la tiges, les feuilles et les panicules se dessèchent)

2. Le cycle de vie de l'Anthracnose

Comme beaucoup de chamgignons, l’anthracnose survit sur les débris de maïs, sur les semences de maïs et sur certaines adventices.

3. Nuisibilité

Les pertes de rendement restent cependant négligeable.

Charbon

Le charbon commun est une des principale maladie du maïs, il s’installe dans les blessures et se dveloppent sur les organes en croissance. Généralement cette maladie ne provoque pas de grandes conséquences.

1. Quels sont les symptômes ?

Le charbon est caractérisé par des « tumeurs » recouvertes par une enveloppe blanche sur les organes en croissance, les feuilles et les épis.

2. Le cycle de vie du Charbon

Le charbon commun est présent naturellement dans l’environnement. Les spores du charbon commun hivernent et résistent très bien au gel et à la sècheresse. Les spores sont transportés par le vent ou par les éclaboussures d’eau pendant les pluies. Les spores pénètrent et se développent par les blessures ou par les soies du maïs.

3. Nuisibilité

Le charbon commun ne présente généralement pas de pertes de rendement signifiactives

Helminthosporiose

L’helminthosporiose est présent en Alsace, dans l’Ouest, et dans le Sud-Ouest. Cette maladie a besoin de chaleur et d’humidité pour se développer.

1. Quels sont les symptômes ?

On peut remarquer l’apparition d’une décoloration jaune sur les feuilles contaminées. En se développant, la tâche deviendra fusiforme et grise. Généralement, les tâches ont une apparence huileuse. On remarquera par la suite un poussière noirâtre sur ces tâches, cette poussière correspnd à la sporulation du champignon. 

2. Le cycle de vie de l'helminthosporiose

Le champignon se conserve sur les débris de culture sous la forme de spores très résistants au froid. La maladie se développe à partir du mois d’aout. Pour se développer, la plante a besoin de température élevée, entre 18 et 27°C, et d’une humidité supérieure à 90%.

3. Nuisibilité

Les pertes de rendement peuvent atteindre 20 à 50% en grain. La nuisibilité diminue au fur et à mesure que l’infection est prche de la fin du stade remplissage des grains. Pour les maïs fourrage, le rendement de la plante étant composée de 35 à 45% de grains, il sera également pénalisé.

Rouille du maïs

La rouille du maïs est une maladie que l’on retrouve aujourd’hui sur l’ensemble du territoire. Suivant les conditions climatiques, des températures élevées, une forte hygrométrie et un rayonnement élevé sont nécessaires à son développement.

1. Quels sont les symptômes ?

La rouille du maïs est caractérisée par des pustules brun-orangé qui évoluent vers le marron foncée jusqu’au noir. La maladie se développe avec des températures comprises entre 16 et 25°C et avec une forte humidité. Le développement de la maladie s’effectue par les spores contenus dans les pustules.

2. Le cycle de vie de la Sclérotinia

Au fur et à mesure du développement de la maladie, les pustules sur les feuilles se rompent et libèrent des spores qui encouragent l’infection.

3. Nuisibilité

On peut rencontrer des perte du PMG pour le maïs grain ainsi que 10 à 15% de pertes pour le maïs fourrage.

Leviers agronomiques

Choix variétal

Les variétés ne sont pas toutes égales face aux pathogènes. Toutes les variétés sont notées avec un indice de tolérance aux pathogènes.

Labour

Le broyage et l’enfouissement des résidus de la culture de maïs permet de limiter le risque d’infection par les différentes maladies du maïs.

Quelles solutions dans la gamme Phyteurop ?

Essais

Section à compléter